Groupe de Haute Montagne


Groupe de Haute Montagne

Der GHM (Groupe de Haute Montagne) ist einer der beiden wichtigen Alpenvereine Frankreichs. Er sieht sich als Verein, der die Elite der französischen und internationalen Alpinisten vereint.

Inhaltsverzeichnis

Geschichte

Der Verein wurde 1919 von Mitgliedern der Gruppe Rochassiers, Pariser Alpinismuspionieren, welche damals vor allem im Wald von Fontainebleau trainierten, in Chamonix gegründet und wurde Mitglied des Club Alpin Français (CAF).

1927 fusionierte er mit dem Club académique français d'alpinisme (CAFA), welcher 1925 in Paris gegründet worden war.

1930 trat der GHM, welcher sich vor allem an die Eliten richtet, aus dem CAF, der sich als Verein für die breite Masse versteht, aus, schloss mit diesem aber gleichzeitig ein Kooperationsabkommen ab. Viele Präsidenten des CAF waren Mitglieder des GHM, darunter Claude Deck, Lucien Devies, Jean Escarra, Jean Franco und Maurice Herzog. Ebenso fusionierten die Zeitschriften der beiden Vereine, die Alpinisme des GHM und die La Montagne des CAF, 1955 zur neuen La Montagne et Alpinisme.

Rolle des GHM

  • Verein für die Eliten des internationalen Alpinismus:

Laut der Website des Vereins setzen sich die Mitglieder desselben aus dem Großteil der besten französischen Alpinisten sowie zahlreichen der besten ausländischen Alpinisten zusammen. Ende 1997 hatte der GHM 253 Mitglieder, von denen 45% keine Franzosen waren. [1]

  • Stärkung des französischen Alpinismus auf höchstem Niveau:

Im Laufe seiner Geschichte war der GHM eng mit der Schaffung und Erhaltung eines französischen Alpinismus mit internationaler Bedeutung verbunden. Zahlreiche Mitglieder des GHM nahmen an großen Expeditionen im Ausland teil, darunter: versuchte Besteigung des Hidden Peak 1936, geleitet von Henry de Ségogne, Besteigung der Annapurna 1950, des Fitz Roy 1952, des Makalu 1955 und die Tour de Mustagh 1956. Es folgten die Besteigungen des Chacraraju 1956, Jannu 1962, Mont Hungtington 1964, die Nordwand des Nevado Huascarán 1966, des Pilier westlich von Makalu 1971, etc.

  • Bereitstellung von Informationen:

Der GHM war an der Erstellung zahlreicher Führer beteilig, darunter der bekannte Guide Vallot. Seit 1955 gibt er auch regelmäßig ein Bulletin, "Les Annales, véritable encyclopédie de l'histoire de l'Alpinisme en France et dans le monde" (dt. Die Annalen, wahrhaftige Enzyklopädie der Geschichte des Alpinismus in Frankreich und der Welt) heraus.

Präsidenten des GHM

  • 1919-1930: Jacques de Lépiney
  • 1930-1937: Henry de Ségogne
  • 1937-1939: Jean-Antoine Morin
  • 1939-1945: Robert Tézenas du Montcel
  • 1945-1951: Lucien Devies
  • 1951-1956: Maurice Herzog
  • 1956-1965: Guido Magnone
  • 1965-1975: Robert Paragot
  • 1975-1980: Claude Deck
  • 1980-1984: Benoit Renard
  • 1984-1990: Jean-Pierre Frésafond
  • 1990-1997: Jean-Claude Marmier
  • 1997-2000: Yves Peysson

Quellen/Weblinks

  1. offizielle Seite des GHM

Wikimedia Foundation.

Schlagen Sie auch in anderen Wörterbüchern nach:

  • Groupe De Haute Montagne — Pour les articles homonymes, voir GHM. Le Groupe de haute montagne (ou GHM) regroupe l élite des alpinistes français et internationaux. Il a participé au mouvement de l alpinisme sans guide. Sommaire 1 Histoire du GHM …   Wikipédia en Français

  • Groupe de Haute Montagne — Pour les articles homonymes, voir GHM. Le Groupe de haute montagne (ou GHM) regroupe l élite des alpinistes français et internationaux. Il a participé au mouvement de l alpinisme sans guide. Sommaire 1 Histoire du GHM …   Wikipédia en Français

  • Groupe de haute montagne — Pour les articles homonymes, voir GHM. Le Groupe de haute montagne (ou GHM) regroupe l élite des alpinistes français et internationaux. Il a participé au mouvement de l alpinisme sans guide. Sommaire 1 Histoire du GHM 2 …   Wikipédia en Français

  • Groupe militaire de haute montagne — Le Groupe militaire de haute montagne (GMHM) a été créé en 1976 par le général Michel Thénoz, de la 27e division alpine. Portail de l’histoire militaire …   Wikipédia en Français

  • École de Haute Montagne — École militaire de haute montagne Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de Terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique… …   Wikipédia en Français

  • École de haute montagne — École militaire de haute montagne Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de Terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique… …   Wikipédia en Français

  • Ecole militaire de haute Montagne (EMHM) — École militaire de haute montagne Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de Terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique… …   Wikipédia en Français

  • École Militaire de Haute Montagne — Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de Terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique organisme militaire de formation… …   Wikipédia en Français

  • École militaire de haute montagne — Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique organisme militaire de formation… …   Wikipédia en Français

  • Peloton de gendarmerie de haute montagne — Les pelotons de gendarmerie de haute montagne sont des unités de la gendarmerie nationale française spécialisées dans le secours aux victimes. Sommaire 1 Présentation 2 Effectifs 3 Missions des spécialistes montagne …   Wikipédia en Français